mardi 29 avril 2008

Dytal se retire...

Bonjour à tous et toutes!

j'ai longuement réfléchi à ce message...

J'ai fait mes débuts sur le net en 2000, huit ans à composer des critiques, à vouloir donner le goût de la lecture aux internautes et amis.

J'ai rencontré des gens supers, j'ai découvert beaucoup, j'ai appris à vous connaître et à me connaître.

Aujourd'hui, j'ai envie de laisser un peu de côté Dytal, cette jeune femme qui est à mon image, ce personnage qui m'a habité tant d'années.

Je suis fatiguée, et je n'éprouve plus le même plaisir qu'avant.

C'est pourquoi, j'ai décidé de prendre du recul, que ce soit de mon forum et de  ce site personnel.

Vous avez tous occupé une grande place dans ma vie et je ne vous oublierai jamais!

Alors, c'est avec sérénité que je tire ma révérence!

bisousssssss et à un jour j'espère!

Dytal

Posté par dytal à 18:52 - Commentaires [5] - Permalien [#]


Commentaires sur Dytal se retire...

    Bonne continuation ! Que cette absence du net ne t'empêche pas de lire de belles choses et de faire de belles découvertes Il vaut savoir se retirer quand le plaisir devient une corvée.

    Posté par Joelle, mercredi 30 avril 2008 à 05:10 | | Répondre
  • Mais... je venais à peine de découvrir ton blog !

    Bonnes lectures...

    Posté par Michel, dimanche 4 mai 2008 à 16:13 | | Répondre
  • roman un écart de jeunesse

    Bonjour, j'Ai vue dans tes critiques que tu avaient lu ce livre! J'ai terminé aujourd'hui et la fin je l'Ai pas bien pas comprise? est-ce que c'est robert qui lui a écrit ce petit mot dans la cabane?

    merci de me répondre

    Posté par Mimi, dimanche 10 août 2008 à 19:00 | | Répondre
  • voilà que je te retrouve... enfin que je trouve ton blog... et quoi! j'arrive trop tard!!
    c'est malin
    si jamais tu reviens... fais moi un signe!

    Posté par valeriane, samedi 6 décembre 2008 à 05:10 | | Répondre
  • le pays oeuvre d'art

    Mon nom est Pierrot Rochette

    Il y a 35 ans, je fondais les boîtes à chansons les deux Pierrots dans le Vieux Montréal.

    Il y a trois ans, je donnais tous mes biens pour devenir ermite des routes
    (www.demers.qc.ca, chansons de pierrot, paroles et musique, entrevue à la radio de
    radio-canada de sept-iles, en deux parties. Mon objectif étant d'allumer sur ma route de
    nomadisme politique une masse critique de rêveurs équitables de façon à ce qu'après ma
    mort, cette masse critique de vies privées oeuvre d'art fasse surgir le concept du pays
    oeuvre d'art, comme contribution au K...uébec du 21eme siecle. (www.reveursequitables.com)

    Il y a deux ans et demie, deux jeunes femmes cinéastes me trouvèrent endormi sur une
    galerie et me firent part de leur rêve: faire un documentaire sur ma démarche politique
    en me suivant épisodiquement avec une caméra. Un six minutes de leur oeuvre est offert
    sur le site internet suivant: (www.enracontantpierrot.blogspot.com).

    Samedi soir le 4 décembre 2008 à Montréal, à 20 heures au CAFE QUI FAIT QUOI (coin
    sherbrooke, St-Denis), aura lieu la première de la projection de ce documentaire
    intitulé: MON AMI PIERROT, LE DERNIER HOMME LIBRE. Après le 45 minutes que dure cette
    projection, je répondrai aux questions en chantant avec ma guitare quelques unes de mes
    105 chansons politiques écrites sur la route sur de vraies rencontres et de vraies
    histoires vécues.

    p.s.

    Sur le site web (www.reveursequitables.com), est aussi offert une partie de mon
    oeuvre littéraire. Un premier 1000 pages politique intitulé MONSIEUR 2.7 K (k... pour
    K...uébécois) et comme second titre LE JOURNAL-COURRIEL DU DERNIER HOMME LIBRE.

    A partir d'une lecture post-internet des 50 ans de la révolution tranquille, MONSIEUR
    2.7 K defend l'hypothèse théorique suivante:

    Les 50 ans de la révolution tranquille peuvent s'interpréter comme un outil
    méthodologique que se sont donné les K...uébécois pour réaliser en trois temps
    dialectiques le manifeste du refus global de 1948.

    ier temps

    De 1960 à 1995, le projet de l'indépendance du K...uébec fut vécu comme un attracteur
    philosophique permettant un rattrapage économique et social répondant comme un écho à la
    sirène de la modernité nord-américaine, provoquant par conséquence systémique la primauté
    des droits collectifs sur les droits individuels

    2eme temps

    En 1995, la rupture épistémologique que constitua la chute du mur ethno-linguistique
    du référendum parizeau peut etre interprétée comme un rattrapage de la nouvelle
    conjecture mondiale annoncée par la naissance d'internet (1989) et la chute du mur de
    Berlin (1989).

    3eme temps

    De 1995 à aujourd'hui, Le K...uébec comme le reste du K...anada est passé d'une
    société verticale pré-internet à une société horizontale post-internet (cellulaire,
    facebook, twitter etc...) consacrant les structures collectives déjà en place comme
    outils satisfaisant devant la demande croissante de la primauté des droits individuels
    sur les droits collectifs, de quelque nature que ce soit.

    CONCLUSION

    L'intense corruption publique que vit le K...uébec en ce moment peut être interprétée
    comme une transition d'une structure démocratique à une autre, dans la ligne de rupture
    de pensées de Montesquieu (la séparation des pouvoirs),Lammenais (une naiton = langue,
    race, religion), Wilfrid Laurier (les droits ont primauté sur la langue, la race et la
    religion), Franck Scott (la charte des droits et libertés annoncant le surgissement du
    futur pays oeuvre d'art, (Pierrot Rochette)(le pays oeuvre d'art n'étant possible que par
    la masse des vies privées oeuvre d'art) (www.ww.demers.qc.ca, l'ile de l'éternité de
    l'instant présent, prologue, on m'y écrit) (www.demers.qc.ca, chansons de pierrot paroles
    et musique, 2eme partie de l'entrevue à Radio-Canada.

    La crise de corruption que vit le K...uébec ces jours-ci invite peut-être les citoyens
    de toutes les régions du Canada à une réflexion du genre de celle-ci:

    La liberté la plus grande de toutes consiste à réformer son existence, condition
    préalable à toute réforme de la société.

    A partir de cet a priori, on pourrait définir le rêveur équitable du 21eme siècle de
    la façon suivante; un rêveur équitable, ce serait toute personne qui prend la décision de
    prendre soin du rêve d'une autre personne qu'importe sa race, sa langue, sa religion et
    cela, SANS INTERET PERSONNEL CACHÉ.

    En ce sens, ce serait la masse critique des vies privées oeuvre d'art (une vie oeuvre
    d'art au 21eme siècle, ce serait toute personne qui utilise son passé comme un coffre
    d'outil pour sculpter son rêve équitable au service du bien commun) qui permettra un jour
    le surgissement d'un concept nation que j'appelle: LA NATION OEUVRE D'ART

    Pierrot
    ermite des routes

    pierrot@reveursequitables.com

    Posté par pierrot rochette, dimanche 21 novembre 2010 à 14:45 | | Répondre
Nouveau commentaire